Actualités

Tram 1 - Prolongement à Rueil Imprimer Envoyer

Transports_TramRueil1Le projet prévoit de prolonger le Tram 1 depuis Colombes jusqu’à Nanterre et Rueil-Malmaison, soit 15 stations supplémentaires notamment en correspondance avec la future ligne 15 du métro à la gare Nanterre-La Boule.

Le Conseil de Village a émis un avis dans le cadre de la consultation ouverte par le STIF jusqu'au 31 janvier 2017.

 

Le présent avis a été formulé par le Conseil de Village dans le cadre de la consultation ouverte le 7 novembre 2016 et prorogée au 31 janvier 2017 par le Syndicat des transports d’Ile de France (STIF). Il a été élaboré après discussion au sein des commissions compétentes du Conseil de village avant d’être soumis à approbation du Conseil.

Rappel du contexte

Il faut tout d’abord rappeler que le « Village  Jonchère – Malmaison – Saint-Cucufa » constitue dans Rueil-Malmaison un secteur à relativement faible densité, à l’écart des grands axes de circulation et pour lequel il existe une demande persistante des riverains pour une meilleure desserte en transports en commun.

Plan_JMSC

 

Les habitants du quartier se préoccupent depuis des années de cette situation défavorable qui les amène à recourir à la voiture pour se rendre au centre-ville ou vers les pôles d’activité de La Défense ou de la capitale.

En sens inverse, les personnes venant travailler dans le secteur, si elles ne peuvent pas recourir aux transports individuels, sont amenées à prendre le RER puis le bus 467, au prix d’un trajet excédant la normale.

 

Depuis 2008  une navette, la ligne 564, relie à faible cadence la résidence des Pinces-Vins (extrême sud-ouest) à la place Osiris puis au centre-ville. Cette navette, appréciée par les riverains, n’est toutefois considérée que comme une solution provisoire, en l’absence de desserte directe et plus fréquente en direction du RER de Rueil-Malmaison.

 

La ligne de bus 27 relie directement en 10 minutes le secteur Jonchère à la gare du RER. Grâce aux efforts déployés, la fréquence de passage s’est nettement améliorée (1 passage par heure -> 1 passage par ½ heure aux heures de pointe). Cependant le parcours en périphérie du village et une fréquence restant malgré tout très faible en font un moyen de transports peu utilisé par la majorité des habitants du village JMSC.

 

Le PADD de Rueil-Malmaison

Dans ce contexte, les habitants du quartier ont fondé beaucoup d’espoirs dans le PADD (Projet d' Aménagement et de Développement Durable) de Rueil-Malmaison qui expose les orientations stratégiques d’aménagement retenues par la municipalité pour les années à venir, c’est-à-dire son projet de ville.

 

2017_AvisTram1_Pict2

 

Au chapitre « Mieux se déplacer » de ce plan, il est exposé  qu’il s’agit de :

  • Renforcer les deux axes principaux (le T.C.S.P. sur la route départementale 913 et la liaison nord-sud) dans le cadre du réseau structurant de l’ouest parisien, rendre possible l’évolution des modes actuels vers des bus à haut niveau de service, puis vers le tramway, et accompagner cette évolution par un réaménagement qualitatif de l’espace public ;
  • Améliorer le niveau du service des deux axes secondaires (le réseau "Mobilien" et les navettes), en tirant des liens avec les gares des communes riveraines ;

 

 

 

Le plan du PADD illustre ces orientations et fait apparaitre :

  • un Transport Collectif en Site Propre (T.C.S.P.) sur le RD913 (Bougival <-> Nanterre La Boule) se poursuivant avec deux ramifications, vers La Défense d’une part et l’université de Nanterre d’autre part,
  • le développement de liaisons Nord-Sud sur la commune.

 

Cette solution, sans être parfaite, est apparue satisfaisante dans la mesure où la cadence des navettes de rabattement vers le T.C.S.P. se trouverait substantiellement améliorée.

 

Le projet de prolongement du TRAM 1


Il apparaît que le projet de prolongement du TRAM1 ne s’inscrit que partiellement dans ces orientations. En effet l’axe principal de déplacement (vers La Défense) ne peut se faire sans une rupture de charge et le terminus envisagé s’arrête aux abords de  la place Osiris, apparemment sans perspective de prolongement au-delà.

En conséquence, ceci amène les remarques suivantes :

  • Tram1_tracePour constituer une substantielle amélioration à la desserte du village JMSC, le projet d’extension Tram1 devra faciliter les déplacements de ses habitants. Or même en considérant que la navette 564 puisse de façon plus fréquente desservir le terminus de la place Osiris, il faudra aux usagers subir une seconde rupture de charge à La Boule ou à Nanterre Université pour se rendre dans les destinations essentielles que sont Paris intra muros et La Défense. Le Conseil de Village doute également que beaucoup des habitants du quartier soient intéressés par une liaison directe vers les communes de la banlieue Nord.
  • Il est craint que le tramway crée une division très profonde de Rueil en deux parties et constitue un obstacle difficilement franchissable. Le projet de ramener à une seule voie la circulation automobile dans Rueil, s’il ne s’accompagne pas d’une prolongation  du TRAM1 vers Bougival et Saint-Germain n’allègera pas la circulation automobile venant de l’amont et engendrera embouteillages et pollution. Ceci  rendra le franchissement de la RD 913 plus  difficile alors que beaucoup d’usagers, et notamment ceux du village JMSC, continueront de préférer se rabattre vers le RER plutôt que d’emprunter un tramway si celui-ci ne leur apporte pas la qualité de desserte espérée.
  • Le projet devrait être étendu jusqu’au bas de la Côte de La Jonchère au lieu du terminus aux abords de la Place Osiris où il n’apparait pas qu’il y ait à ce niveau un espace suffisant pour les manœuvres des trams, ni pour le parking sans modifications majeures de l’environnement qualitatif dans ce secteur à proximité du Château de Malmaison. La perspective de voir de nombreux véhicules venant de l’amont venir stationner dans les voiries environnantes ne peut être par ailleurs écartée.

 

Avis du Conseil de village

 

Compte tenu de ce qui précède, le Conseil de village formule l’avis suivant :

  • Les membres du Conseil de Village Jonchère-Malmaison-St Cucufa estiment que, bien que représentant un progrès par rapport aux transports existants, le projet proposé ne répond que trop  partiellement aux besoins de transport des habitants du village JMSC qui souhaitent des transports et des connexions rapides principalement vers le quartier de La Défense et Paris. Certes, la station de Métro place de la Boule permettra une desserte vers La Défense en environ 4 minutes, mais au prix d’une rupture de charge supplémentaire sur un parcours comprenant de multiples changements pour la majorité des habitants du village (Navette 564 ou bus 467 -> Tram1 -> Metro La Boule -> La Défense -> Paris) de nature à décourager le recours au Tram1.
  • Les membres du Conseil de Village recommandent une étude détaillée de l’impact d’un tel projet sur le village JMSC. En effet :
a) La mise en 2x1 voie de la RD913 dès le carrefour Jonchère laisse craindre un report massif de la circulation dans les rues du village en zone 30 dans les secteurs Jonchère et Versailles  qui ne sont pas dimensionnés et n’ont pas vocation à recevoir le trafic de transit vers les villages Buzenval, Chataigneraie, Mazurières, etc…
b) Dans le sens Est->Ouest, l’avenue Napoléon Bonaparte enregistre une fréquentation importante des véhicules rejoignant l’A86 notamment aux heures de pointe. Il conviendrait de veiller à ce que la restriction à 1 voie n’engendre pas embouteillages et pollution supplémentaire. De même une voie unique de circulation dans chaque sens parait difficilement envisageable pour les accès/déposes à l’Ecole de la Malmaison.
  • Les membres du Conseil de Village demandent qu’un soin particulier soit apporté à la station Osiris à proximité immédiate et assurant la desserte du Château de Malmaison. Dans ce sens, un terminus avec les infrastructures que cela représente (plateforme élargie pour « retournement », parkings éventuels, etc …) paraît inapproprié dans ce secteur historique.  En outre l’absence de caténaires serait éminemment souhaitable dans un environnement de qualité, comme cela a été souligné en réunion publique.
  • Il est demandé que le tracé soit a minima prolongé jusqu’au carrefour Jonchère qui est  un terminus naturel au regard du nœud de communication et routier avec l’A86, de l’immobilier de bureau (1700 m²) présent, des activités commerciales (show-room Mercédès), des projets immobiliers au bas de la Côte de La Jonchère, etc..Un tel terminus devrait ménager des possibilités d’extension vers Bougival et Saint-Germain.
  • Il est craint que le tramway ne crée une division très profonde de Rueil en deux parties et constitue un obstacle difficilement franchissable, alors que le PADD met clairement en évidence l’importance des liaisons Nord-Sud qui se trouveront en outre naturellement renforcées à terme avec le développement du secteur de l’Arsenal.
  • Enfin des réponses à ces préoccupations devraient être apportées avant que ne soit prise une décision qui impactera fortement la commune pour des décennies.

 

Mise à jour le Mercredi, 01 Février 2017 22:10